Premier tips : CONSOMME mieux

Transformer sa cuisine de façon à réduire ses déchets n’est pas si compliqué qu’il n’y paraît. Quelques investissements et nouvelles habitudes à prendre, et le tour est joué. 

La cuisine est le cœur de la maison, la pièce de vie principale. C’est aussi ici que la majorité des déchets sont générés. 


PRIVILÉGIE LE BIO ET LE LOCAL

Pour une cuisine plus responsable, le moyen le plus évident sur lequel agir est celui de l’alimentation.

Tout d’abord, il faut souligner que la réduction des déchets liés à l’alimentation passe par la façon de faire ses courses.

Le premier conseil, qui peut paraître tout bête, est celui de faire une liste de courses. En effet, elle permet de limiter les achats impulsifs et de se concentrer sur les achats vraiment nécessaires.

Acheter les produits en vrac, ou au moins, limiter les emballages individuels sont aussi des axes stratégiques pour une cuisine plus responsable.

Ensuite, sois exigeant quant à l’origine de tes aliments.

Si le cœur t’en dit, tourne-toi directement vers les magasins de vrac.

Le vrac te permettra de réduire drastiquement les déchets grâce à l’absence de tout emballage superflu et aux contenants réutilisables.

Mais pas de panique : on ne te blâmera pas si le vrac est trop radical pour toi – et on peut le comprendre 😉

Market,Stall,With,Variety,Of,Organic,Vegetable.

 

Dans ce cas, les marchés de producteurs près de chez toi et les AMAP (Associations pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) sont une bonne alternative pour trouver des produits locaux et sains.

Dans la mesure du possible, sélectionne des produits locaux et bio.

Le local est un gage de faible empreinte carbone : les aliments n’ont pas eu besoin de traverser les frontières avant d’arriver dans ton assiette.

Et consommer bio, c’est très bien pour limiter l’utilisation des pesticides et traitements chimiques qui polluent nos sols – et en même temps, pour préserver ta santé.

Mais tu dois malheureusement être vigilant : il y a bio… et bio.

Plus de 50% des fruits et légumes marqués comme bio consommés en France viennent de l’étranger, parfois de cultures intensives, sous serre…

Fies-toi plutôt au label privé français “Bio cohérence” qui garantit l’origine hexagonale des produits et l’absence d’OGM (la réglementation européenne est plus souple). 


RESPEcte LES SAISONS

Pour cuisiner et consommer responsable, il faut apprendre à respecter le calendrier des fruits et légumes de saison. 

Les fruits et légumes hors saison sont importés dans le pays. Pour cela, ils sont transportés en avion, en bateau, en camion, ou les 3 en même temps lorsqu’ils viennent de l’autre côté de la planète. Et malheureusement, ce sont des modes de transport très polluants… 

Pour éviter qu’ils mûrissent trop rapidement, ces aliments sont recouverts de produits chimiques permettant leur conservation. 

Et même s’ils sont cultivés en France, les fruits et légumes hors saison sont traités pour pouvoir pousser et mûrir dans des conditions climatiques qui ne leur conviennent pas. De ce fait, les pesticides participent à la destruction de nos sols. 

Vous vous doutez donc bien que les poivrons vendus dans les supermarchés en hiver ne sont pas bio et ont subi de multiples traitements chimiques… 

Aujourd’hui, on trouve de tout, tout au long de l’année… Difficile de savoir quel aliment est de saison, et lequel ne l’est pas. Appuie-toi sur un calendrier des saisons pour y voir plus clair 🙂 

Bref, tu l’as compris ! Évite les framboises en plein mois de janvier… 

Si vraiment ça te tient à cœur de faire ton célèbre framboisier pour le repas de famille prévu dimanche, alors tourne-toi vers les fruits congelés et non vers l’alléchante barquette vendue au rayon fruit de ton supermarché. 


Deuxième tips : ne jette plus !


Adieu le jetable !

Jette un coup d’œil à vos placards. 

Combien d’objets jetables voyez-vous ? Sacs congélation, gobelets et pailles en plastique, essuie-tout, sacs à glaçons… 

Ce sont autant de d’objets jetables qui peuvent être remplacés par leurs alternatives réutilisables et durables. Et ce sont eux qui vous permettront de réduire drastiquement vos déchets. 

Le matériel réutilisable demande peut-être un investissement un peu plus important à l’achat, mais il sera largement et rapidement amorti. 

Même le matériel le plus improbable a son alternative écologique. 

C’est notamment le cas du film alimentaire qui se remplace par les feuilles d’emballage alimentaire à la cire d’abeille, lavable jusqu’à 100 utilisations ;  de l’essuie-tout lavable ; du tapis de cuisson qui se substitue au papier sulfurisé ; ou encore des couvre-plats en tissu qui remplacent papier aluminium et cellophane. 

Toutes ces alternatives sont bien plus écologiques et économiques, et sont ultra pratiques pour ceux qui cherchent à réduire leurs déchets en privilégiant une utilisation sur le long terme et qui préfèrent réutiliser plutôt que jeter après un seul usage. 

Zero,Waste,Flat,Lay.,Eco,Friendly,Kitchen,Utensils,,Concept,Of

Dans la même optique, on te recommande d’abandonner les bouteilles d’eau plastique grâce aux pierres de céramique ou aux bâtonnets de charbon actif pour purifier l’eau du robinet en éliminant tous ses agents négatifs. 

En plus de faire des économies, tu économiseras de l’énergie : fini les 10 packs d’eau à porter en revenant de courses 😉 


Lance-toi dans le compost !

Lorsque tu as des restes dans ton frigo, l’idéal est de les utiliser dans une recette pour éviter le gaspillage. 

Si tu n’en as pas la possibilité, vous avez toujours la possibilité de les recycler en les compostant ! 

Vegetable,Peels,Are,Thrown,From,Cutting,Board,Into,An,Iron

Que ce soit des épluchures de légumes, des coquilles d’œuf ou du marc de café, toutes les matières organiques se compostent ! 

Accumulés dans un bac spécifique, tes déchets se décomposeront tranquillement et le compost ainsi obtenu se révèlera bénéfique pour vos plantes car extrêmement riche et fertile !

Les légumes de votre potager pousseront encore plus vite. Et quoi de plus écologique, économique et sain que de cuisiner les légumes de son propre jardin ? 😉 

Bien évidemment, il existe de nombreuses autres astuces pour une cuisine plus responsable ! Nous t’avons listé ici les principales, celles qu’on juge essentielle avant d’aller plus loin. 

On espère que ces quelques pistes t’ont plu ! 

Pour d’autres hacks, rendez-vous sur le blog