Pour la chambre

La chambre est loin d’être la pièce de la maison qui génère le plus de déchets. Cependant, des petits écogestes peuvent rendre votre chambre plus écoresponsable, et reposante ! 

Quand on sait qu’on passe un tiers de notre vie à dormir, il est facile d’imaginer qu’on passe un tiers de notre vie dans… notre chambre ! 

Pour un sommeil réparateur, il est important que la chambre soit  un environnement calme, ressourçant et sain. 

Light,,Cute,And,Cozy,Home,Bedroom,Interior,With,Unmade,Bed,


Le désencombrement est la clé !

Une chambre est multifonction : on s’y repose, dort, s’habille, et on y fait l’amour. 

Tout ce qui ne répond pas à l’une de ces fonctions n’a donc pas sa place dans la chambre. 

Premièrement, tout ce qui est écran (télé, ordinateur)  doit être déplacé dans les pièces à vivre. Ok, on te l’accorde, ça n’a pas vraiment de rapport avec l’écologie… Mais tu verras que cette astuce n’apportera que des bénéfices sur tes nuits de sommeil. 

Ensuite, sélectionne tes meubles intelligemment – inutile de préciser qu’on te conseille bien évidemment de privilégier les meubles d’occasion 😉 

Par exemple, les tables de chevet volumineuses t’incitent à stocker, conserver et accumuler de petites choses qui ne te servent généralement pas : des magazines, des mouchoirs, des vieux livres, des crèmes… 

Le conseil de Jhack : privilégie une table de chevet de petite taille, voire même un petit tabouret, pour ne conserver que le strict minimum à portée de main. 

Évite les chaises (oui oui, tu as bien lu). Parole de connaisseur : une chaise dans la chambre, c’est l’assurance de voir tes vêtements s’accumuler et entasser dessus. Ne pas avoir de chaise, c’est ranger et trier directement. 

Dans une logique de désencombrement et de consommation responsable, on te recommande également d’en finir avec les parures de lit et les coussins décoratifs. 

D’abord, parce qu’ils encombrent ta chambre. Ensuite, parce qu’ils sont inutiles : ils ne servent qu’à faire beau. 

Si tu es du genre à avoir soif la nuit, fini les bouteilles d’eau en plastique : place à la gourde ! 

Pour une ambiance plus cosy, mais aussi pour purifier l’air, installe une plante verte dans ta chambre. 

Côté intimité, tu peux également être plus éco-responsable 😉 

Troque tes mouchoirs en papier contre des mouchoirs en tissu, qui sont lavables et réutilisables. 

Tu peux aussi te tourner vers des lubrifiants 100 % naturels – par ailleurs bien plus sains pour la flore vaginale. Si ce sujet t’intéresse, rends-toi sur cet article qui y est dédié ! 

Tu verras, une chambre désencombrée ne t’apportera que des bonnes choses : tu dormiras plus sereinement et tu auras moins de ménage à faire au quotidien. 

Malgré tous ces conseils, l’élément de la chambre qui est à l’origine du plus de gaspillage et de consommation non responsable est toujours là : c’est ton dressing. 


Tri ton dressing !

« L’industrie de la mode est le parfait exemple d’une activité vouée à gaspiller les ressources, et ce non pas pour créer de la satisfaction, mais de  l’insatisfaction chez les gens – en réalité, pour rendre obsolètes des articles tout à fait satisfaisants. »

Ezra Mishan, économiste anglais cité dans Less Is More de Goldian VandenBroeck.

Comme l’illustre cette citation, le monde de la mode ne nous facilite pas la tâche… 

Acheter, toujours acheter. 

Les tendances mode sont en perpétuel changement : elles sont passagères. Forcément, pour rester “tendance”, les marques de fast-fashion nous incitent à consommer toujours plus. 

Les collections saisonnières sont maintenant hebdomadaires : on compte 54 collections par an – si ce n’est plus pour certaines marques. 

On ne va certainement pas te jeter la pierre : nous aussi, on adore les séances shopping et notre dressing est plein à craquer. 

Seulement, il faut avoir conscience de certaines choses pour le rendre plus éco-responsable. 

Premièrement, fais régulièrement un tri dans ton dressing. 

Ce tee-shirt que tu as acheté il y a 2 ans et qui porte encore son étiquette ; cette robe “au cas où” que tu ne porteras jamais ; ce jean que tu adorais mais dans lequel tu ne rentreras plus – ce sont autant de vêtements dont tu devrais te débarrasser. 

A toi de voir si tu préfères les revendre sur une plateforme de seconde main, ou en faire don à une association. 

Les vêtements abîmés, troués et démodés dont tu n’as plus envie peuvent aussi disparaître : c’est autant de place en plus. 

Avec un dressing moins chargé, tu seras plus organisée et sauras plus facilement quelle tenue choisir le matin. 

Puis, tu sauras réellement de quoi tu as vraiment besoin. De ce fait, tu culpabiliseras moins lors de tes virées shopping. 

Evidemment, on ne va pas te mentir : d’un point de vue écologique, la seconde main et les marques éthiques sont largement préférables à la fast-fashion. 

Pour autant, on sait à quel point il est difficile de résister à leurs pièces tendances et à minis prix. Si tu redoutes le moment des soldes, on t’invite à consulter cet article. 

PS : pour plus de tips éco-responsables, mais chill à la fois, rendez-vous sur le blog